5 tuyaux pour

adapter la twictée individuelle aux besoins éducatifs particuliers

Nico
07/12/2021
3 minutes

Vous accueillez en classe des élèves à besoins particuliers. Pour eux Twictée présente une charge cognitive élevée en raison d’un manque d’automatisme de diverses compétences. Voici mes cinq tuyaux pour rendre accessible le dispositif. 

1. Je propose une twictée à choix multiples 

La mémoire de travail et l’attention sont largement sollicitées dans Twictée. Quand l’élève écrit sous la dictée, il doit à la fois réfléchir à l’orthographe du mot, assurer le geste graphique tout en gardant en mémoire les mots qui se succèdent. On peut soulager la mémoire de travail en proposant un texte à choix multiples. Cette adaptation permet  à l’élève de se focaliser sur les points orthographiques que l’on souhaite travailler. 

Pour aller plus loin : Découvrez tous les supports aménagés pour vos élèves dans l’application Twictée

2. J’utilise la table d’appui pour faire négocier les élèves.

L’étape de négociation est à la fois riche et complexe. Elle conduit l’élève à :

  • mobiliser ses connaissances ;
  • les mettre en mots pour les expliciter ;
  • construire une argumentation cohérente ;
  • écouter les autres ;
  • confronter les argumentaires…

L’articulation de ces compétences pose problème à de nombreux élèves.

Pour rendre accessible cette étape, j’utilise la table d’appui. C’est un espace dans la classe où mes élèves me rejoignent pour négocier.

À la table d’appui :

  • je régule la parole ;
  • je modélise les interventions des élèves en m’appuyant sur la structure du twoutil ;
  • j’explique tout ce que je fais et pourquoi je le fais ;
  • je montre les outils que l’on peut utiliser ;
  • j’y valorise la prise de parole de l’élève ;
  • pour les plus insécurisés, je leur propose même de tricher en leur donnant la correction et la justification. “Toi, tu vas dire cela tout à l’heure, cela va les épater”.

En fin de séance, nous listons les bonnes pratiques pour une négociation réussie. L’objectif est de rendre autonomes les élèves dans cet exercice. 

3. Je ritualise la correction de la twictée

Tous les élèves ont besoin de réactiver leurs connaissances en orthographe. C’est d’autant plus vrai pour les élèves à besoins éducatifs particuliers. Pour être efficace cette réactivation doit se faire sur un temps court, de manière répétée sur quelques jours. D’où l’idée d’organiser une correction rituelle au démarrage de chaque séance de Twictée. Progressivement, je demande aux élèves d’expliquer et de justifier leur choix en s’aidant de la structure des twoutils à disposition ou pas. 

4. Je mutualise les erreurs à corriger

Lors de la chasse aux erreurs, je propose un texte unique dans lequel j’ai inséré les erreurs les plus fréquentes et intéressantes. Pour faciliter le focus de l’élève, les mots, voire les erreurs, sont surlignés. Il ne reste plus à l’élève qu’à établir le lien entre erreur, catégorisation et  justification.

5. Je propose des twoutils puzzles

La production des twoutils implique une charge cognitive conséquente. Pour soulager la tâche, je propose aux élèves toutes les informations à relier ensemble. C’est ce que j’appelle le “twoutil puzzle”. Comme pour le twoutil à trous, je propose ces aménagements en pensant le désétayage progressif.

Vous avez un doute, des interrogations ?

N’hésitez pas à contacter les Plombiers par message privé sur Twitter : @TwicteeOfficiel ou par mail : association@twictee.org

Contactez -nous !

Se connecter

Si vous n'êtes pas encore abonné au site, suivez ce lien

Abonnement à l'Infolettre

Aller au contenu principal